Sélectionner une page
Créer un blog WordPress

Comment créer un blog sur WordPress ? [Tutoriel]

 

La création d’un blog WordPress est un jalon intimidant : le processus parait complexe et on se décourage. Pourtant, quand tu sais sur quels boutons et liens cliquer, créer son blog sur WordPress devient un jeu d’enfant.

Dans cet article, je te montre étape par étape comment donner vie à tes contenus sans prise de tête. Je te partage mes conseils pour choisir ton nom de domaine, ton hébergeur web. Ensemble, nous allons installer la plateforme WordPress et configurer tes menus, l’apparence de ton site et tes réseaux sociaux. Nous découvrirons aussi les meilleurs thèmes et plugins gratuits à ajouter pour poster une page facilement.

Promis, tu vas voir que créer un blog avec WordPress est accessible grâce à ce guide complet.

SOMMAIRE

Qu’est-ce que WordPress ?
Pourquoi choisir le CMS WordPress ?
Quel hébergement et nom de domaine pour ton blog ?
Installer WordPress facilement avec O2Switch
Choisir un thème WordPress pro blog
Configurer les paramètres de base de WordPress
Personnaliser ton entête et pied de page
Réaliser la configuration de tes pages
Publier ton premier article
Bonus : 10 plugins indispensables pour ton blog !

Qu’est-ce que WordPress ?

WordPress est un système de gestion de contenu (CMS) open source, utilisé pour et la création et la gestion des sites web. Initialement lancé comme une plateforme de blogging en 2003, WordPress s’est rapidement développé pour devenir l’un des CMS les plus populaires au monde.

En clair voici quelques chiffres :

  • 43,2 % des sites web emploient WordPress.
  • 27 publications sont créées chaque seconde.
  • 77 millions de commentaires sont générés par mois.

Source Image : WordPress

activités WordPress dans le monde

Pourquoi choisir le CMS WordPress ?

Il existe plusieurs raisons d’opter WordPress comme système de gestion de contenu pour ton blog.

D’abord, ce CMS offre même aux débutants la possibilité de créer et d’administrer leur site web sans compétences techniques approfondies. Le dispositif de bloc permet de construire des pages sans mettre les mains dans le code source.

Aussi, cette plateforme donne accès à des milliers de thèmes façonnés par une grande communauté de concepteurs et de développeurs.

Et puis, WordPress est aussi très bien optimisé pour les moteurs de recherche. Il favorise donc le référencement et la visibilité de ton blog.

Quel hébergement et nom de domaine pour ton blog ?

 

Réserve le bon nom de domaine

Ton nom de domaine c’est l’adresse unique qui identifie ton site sur Internet. C’est ce qui est tapé dans la barre du navigateur après le www ou le HTTPS://

Le choix de ton nom de domaine peut avoir un effet significatif sur le succès de ton site web.

Voici quelques conseils pour choisir le bon nom de domaine :

  1. Ton nom de domaine doit refléter l’identité de ton projet en ligne. Tu peux choisir un nom en rapport avec ta marque, ton métier, un service que tu offres ou un produit que tu vends. L’important c’est qu’il soit mémorisable et lisible.
  2. Avant de t’engager, contrôle la disponibilité du nom de domaine que tu souhaites utiliser sur nom-domaine.fr.
  3. Une fois que tu l’as trouvé, réserve-le auprès de ton hébergeur ou d’un bureau d’enregistrement.
vérification de la disponibilité du nom de domaine

Attention au rachat de domaine !

Tu comptes racheter un nom de domaine expiré pour profiter d’une popularité déjà établie ? Très bonne idée ! Mais avant quelques vérifications s’imposent.

Vérifie que ce nom de domaine ne soit pas préjudiciable pour toi. Une ancienne activité sulfureuse détectée trop tard et tu es bon pour en acheter un nouveau nom… Tu peux aussi te retrouver devant un domaine sous une pénalité de Google ou compromis par une activité de piratage ou de spam. Bref les risques sont nombreux.

Pour effectuer des contrôles préalables, utilise des outils spécialisés tels que la Wayback Machine, Majestic SEO et Ranxplorer.

Wayback machine

Pour consulter les archives de l’ancienne version du domaine et comprendre son historique et son évolution au fil du temps.

La marche à suivre :

(1) Tape l’URL du domaine.
(2) Sélectionne une année.
(3) Clique sur une date.

Vérification de l'activité de l'ancien domaine sur Wayback machine

Majestic SEO :

Analyse les liens entrants vers le domaine expiré pour évaluer leur qualité et leur pertinence.

Comment faire ?

(1) Entre l’URL.
(2) Clique sur « Ref Domains »
(3) Filtre par Trust Flow (TF) et découvre la qualité et le nombre de liens, le site de référence, sa thématique et l’ancre.

vérification de la qualité des liens sur majestic seo

Ranxplorer

Déterminer le trafic organique précédemment généré par l’adresse pour évaluer son potentiel SEO.

Quel plan suivre ?

(1) Entre le nom de domaine.
(2) Choisis « résultats naturels » > « mots-clés »
(3) Recherche le trafic mensuel obtenu par mots-clés

vérification du potentiel SEO du domaine sur Ranxplorer

Choisir le meilleur sous-domaine pour ton blog

Lorsque tu configures ton blog sur WordPress, tu dois décider de la structure de ton URL. Deux options principales s’offrent à toi : « blog.tonsite.com » ou « tonsite.com/blog ». Cette décision peut sembler mineure, alors qu’elle a un grand impact sur l’expérience utilisateur.ices et la gestion de ton site.

 

« blog.tonsite.com », c’est :

  • une Url plus courte et mémorable,
  • une URL facile à lire et une section blog facile à identifier,
  • une gestion plus complexe.

« tonsite.com/blog », c’est:

  • une cohérence d’ensemble maintenue,
  • une gestion plus simplifiée.

Quel que soit ton verdict, tu n’auras aucune répercussion sur ton référencement naturel. Les moteurs de recherche parviennent à comprendre et à classer ces deux structures de manière efficace.

Bien choisir l’hébergeur de ton blog

Ton hébergement stocke tes fichiers et les rend disponibles. En d’autres termes, sans lui, ton site ne peut pas être mis en ligne. Alors, autant faire le bon choix dès le départ.

Personnellement, j’ai opté pour l’hébergeur O2Switch pour plusieurs raisons :

  • Des data centers puissants, 100 % français pour une stabilité et une réactivité idéales.
  • Un excellent rapport qualité/prix.
  • Une optimisation pour WordPress pour une gestion de blog facilitée.
  • Un chargement rapide.
  • Un espace disque et des visites illimitées.

Mais je te laisse te faire ta propre idée en jetant un œil à ses concurrents Ionos et Hostinger.

Quoi qu’il en soit, mise sur un hébergeur qui répond à ces critères :

  • Une fiabilité sans problèmes d’indisponibilité pour garder tes visiteurs heureux et ton blog en bonne santé.
  • Des technologies de pointe pour garantir un chargement rapide des articles.
  • Un support client réactif et compétent.
  • Des tarifs compétitifs et transparents sans frais cachés.
  • Des services qui correspondent à tes besoins actuels et futurs.

Installer WordPress facilement avec O2Switch

Tu as franchi le pas et pris un hébergement sur O2Switch ? Bravo ! Maintenant, passons à l’étape de l’hébergement WordPress.

Étape 1 : Connexion à ton compte CPanel

Dans ta boîte mail, tu as reçu un message avec pour objet [Bienvenue chez O2Switch]. Ce message contient toutes les informations dont tu as besoin pour te connecter à ton compte CPanel et gérer ton site web :

  • Le lien vers ton compte d’hébergement CPanel
  • Ton identifiant
  • Ton mot de passe

Clique sur le lien vers ton compte d’hébergement CPanel. Une fois sur la page, remplis le formulaire avec tes identifiants.

Étape 2 : Obtenir ton certificat SSL pour un site en HTTPS

Posséder un site sécurisé en HTTPS est non seulement recommandé, mais aussi valorisé par Google dans son référencement. En plus, cela inspire confiance à tes visiteurs grâce au petit cadenas affiché dans la barre d’adresse.

Pour obtenir ton certificat SSL, rends-toi sur l’interface de ton CPanel :

  1. Dans le module « Sécurité », trouve l’option « Let’s Encrypt SSL ».
  2. Clique sur le lien « Générer » en face du domaine.

Et voilà ! Tu détiens maintenant un certificat SSL actif pour ton site, prêt à garantir la protection de tes utilisateur.ices et à améliorer ton SEO.

Étape 3 : Installer et configurer WordPress

Maintenant que tu es connecté à ton CPanel, suis ces étapes simples pour installer WordPress sur ton site :

  1. Dans l’interface de ton CPanel, cherche le module logiciel et sélectionne « WordPress Manager by Softaculous ».
  2. Dans l’onglet WordPress, choisis « Install ».
installation de WordPress depuis O2switch

Une fois que tu as cliqué sur « Install », des informations à configurer apparaissent.

Voici les champs à remplir :

• Version de WordPress → laisse la dernière version pour profiter des fonctionnalités récentes et des mises à jour de sécurité.
• Protocole→ choisis HTTPS.
• Nom de domaine → entre celui pour lequel tu veux installer WordPress.
• Nom de site → donne un nom à ton blog, il s’affichera sur le navigateur web et sur Google.
• Description → décris brièvement le contenu du site, par exemple.
• Email d’administration → fournis une adresse mail valide à laquelle les informations d’administration seront envoyées.
• Langue → choisis le français pour l’interface de WordPress si tu préfères utiliser cette langue.

Finalise l’opération en cliquant sur « Installer ».

Et voilà ! Tu as maintenant configuré WordPress avec succès sur ton site. Il ne te reste plus qu’à te connecter à ton tableau de bord WordPress pour commencer la personnalisation.

Choisir le thème WordPress pro blog

 

Trouver le thème parfait pour ton blog

WordPress regorge de thèmes incroyables, gratuits et payants. Mais face à tant de choix, tu peux vite te sentir perdu. Ce qui retarde la mise en ligne de ton blog.

Allez, je vais t’aider à faire un gros tri pour y voir clair.

Tout d’abord, regarde du côté des plus populaires, avec 4 000 téléchargements ou plus. C’est un bon indicateur que d’autres blogueurs les apprécient. Ensuite, jette un œil aux notes : viser 4,5 étoiles te garantit une certaine qualité. Avec ces critères, tu peux certain.e de choisir un thème qui plaît et qui simplifiera la vie pour publier ton contenu.

Enfin, assure-toi qu’il est mis à jour de manière régulière. Cela signifie que le développeur l’améliore avec les dernières fonctionnalités et plugins WordPress.

 

Mon top 3 des meilleurs thèmes WordPress

Astra : l’universel

• Nombre de téléchargements : 1 000 000+
• Note : 5/5
• Personnalisable à souhait et compatible avec plusieurs Builder.
• Offre l’accès à de nombreuses fonctions et possibilités de modifications.
• Un thème très léger et facile à charger (50 ko de ressources).

thème Astra WordPress

Olsen Light : le minimaliste

  • Nombre de téléchargements : 5 000+
  • Note : 5/5
  • Compatible avec les plugins les plus populaires de WordPress.
  • Propose des fonctionnalités supplémentaires axées sur les médias sociaux, comme l’affichage et le partage des médias.
thème WordPress Olsen Light

OceanWP : Le responsive

Opter pour OceanWP, le résumé :
• Nombre de téléchargements : 700 000+
• Note : 5/5
• Sobre et élégant, idéal pour mettre en valeur tes articles avec un design en pleine largeur.
• Compatible avec différents Builders et extensions gratuites.

Thème wordpress Oceanwp

Chercher et installer un thème WordPress

Pour accéder à la galerie des thèmes, vas sur la section « apparence » > « thèmes » > « ajouter ».

Tu peux ensuite rechercher les thèmes WordPress dans la barre de recherche ou les parcourir en choisissant une catégorie (populaires, derniers thèmes). Un thème te plaît, survole le avec la souris pour afficher l’option « installer ».

Une fois ton thème installé, tu dois l’activer. Ton thème est maintenant opérationnel ! Il ne te reste plus qu’à le paramétrer.

Configurer les paramètres de base de WordPress

Passons en revue les étapes pour configurer les paramètres de base de ton blog WordPress.

Dans l’administration WordPress, cliquer sur la section « réglages » puis personnaliser les différents onglets.

> Général

  • Remplis les champs généraux : ton email, le titre et le slogan de ton blog, la langue, la date et le fuseau horaire.
  • Coche la case « Inscription » pour permettre aux nouveaux utilisateur.ices de laisser des commentaires, tout en limitant leurs droits avec un rôle « abonné ».
  • Ajoute également ton favicon au format PNG et à la taille 512×512 pixels. Le favicon, c’est l’image qui est associée à ton site dans les résultats de recherche et dans le navigateur.
configuration de WordPress
favicon affiché dans ton navigateur

> Écriture

  • Crée tes catégories d’articles et précise celle qui sera mise par défaut.
  • Identifie l’URL de ta page d’accueil et de ta page de blog.

> Lecture

  • Définis le nombre d’articles à présenter sur ta page d’accueil et sur chaque billet de blog.
  • Choisis si tu veux afficher un extrait ou le texte entier dans ton flux RSS.

> Commentaires

  • Configure les notifications pour recevoir des alertes à chaque nouveau commentaire.
  • Limite les spams en optant pour une validation manuelle et en demandant le nom et l’adresse email du participant.e.

> Médias

  • Détermine les tailles d’images à télécharger dans ta médiathèque : pour les miniatures (150*150), les images moyennes (300*300) et de grandes dimensions (1024*1024).
tailles des images dans la la médiathèque WordPress

> Permalinks

  • Configure les liens URL sous le format « nom de l’article » pour une meilleure lisibilité et un bon référencement.
choix du format des URL

Personnaliser ton entête et pied de page

 

L’entête de ton blog

Imagine ton header comme la façade de ta boutique en ligne : c’est la première chose que tes visiteurs remarquent en arrivant sur ton site web. C’est là que tu affiches ton logo, ta palette de couleurs, ton menu d’exploration, tes liens vers les réseaux sociaux. Un header bien pensé, c’est la base pour donner une bonne première impression et instaurer la confiance.

Maintenant, passons à l’action ! Pour modifier cette zone, rendez-vous dans « apparence » > « personnaliser ». En fonction du thème choisi, tu trouveras une option du genre « constructeur d’entêtes » ou « entête de navigation ». Clique dessus.

configuration de l'entête de ton blog WordPress

Ici, c’est à toi de jouer :

  1. Charge ton logo : assure-toi qu’il se présente au format PNG et qu’il respecte les dimensions requises par ton thème (180×60 pixels pour Astra).
  2. Précise le titre de ton blog, ton favicon et ton slogan.
  3. Personnalise ton entête avec tes couleurs, ta typographie, des bordures et tes liens vers les réseaux sociaux.
  4. Choisis une position pour ton header et ton logo : tu peux les placer au centre, à gauche ou à droite selon tes goûts.

Ajoute ensuite ton menu principal avec ces étapes :

Rends-toi dans l’onglet « apparence » > « menus ».
(1) Clique sur «créer un menu ».
(2) Donne-lui un nom pour facilement l’identifier.
(3) Sélectionne les pages que tu souhaites y inclure, puis clique sur « ajouter au menu ». Et coche la case « menu principal » dans les réglages.
(4) Enregistre-le pour qu’il s’affiche sur ton site.

créer un menu pour ton site Worpdress

Le pied de page

Pour un pied de page efficace, garde les choses simples ! Les composants essentiels à y faire figurer sont :

  • Ton logo pour rappeler ta marque.
  • Tes coordonnées pour rassurer.
  • L’accès à ta « politique de confidentialité » et tes « conditions générales de vente » pour la conformité légale.

Évite d’encombrer ton footer avec des éléments redondants. Inutile d’y glisser en doublon avec ton entête :

  • ton menu principal.
  • les liens vers tes réseaux sociaux.
configuration du pied de page de ton blog WordPress

Poursuivons avec la construction de ton menu footer. Cela se passe au même endroit que pour ton menu principal.

Le processus reste le même :

  1. Rends-toi dans l’onglet « apparence » puis « menus ».
  2. Désigne-le.
  3. Sélectionne les pages « politique de confidentialité » et « conditions générales de vente » et appuie sur « ajouter au menu ».
  4. Assure-toi de cocher l’option « menu de pied de page » dans les réglages.
  5. Enfin, n’oublie pas de le sauvegarder pour qu’il s’active.

Réaliser la configuration de tes pages

Poursuivons en configurant l’apparence générale de ton site. Et par là, j’entends la teneur de tes pages et donc de tes publications.

Ici, tu vas régler :

  • La police, la taille et les couleurs de tes titres et de tes paragraphes pour faciliter la lecture.
  • Les espaces d’interlignes et les marges pour aérer ton contenu.
  • Le design des boutons et des liens pour inciter au passage à l’action.

    En ajustant ces éléments, tu contribues à rendre ton site plus attractif et à offrir une expérience agréable à tes visiteurs.

    Publier ton premier article

    On y est : c’est le moment de rédiger et de poster ton premier billet de blog.

    Voilà comment procéder simplement :

    1. Accède aux onglets « menu » > « article » > « ajouter pour commencer ».
    2. Dans l’éditeur classique de texte, commence à placer tes titres, paragraphes et images.

    Pour créer une page efficacement :

    • Utilise les titres hiérarchisés en choisissant les niveaux appropriés (H1,H2, H3, H4) via le menu déroulant.
    • Mets en gras les mots clés importants et emploie l’italique pour les citations ou termes étrangers.

    Pour une lecture fluide et agréable :

    • Laisse des marges sur les côtés et fais des retours à la ligne réguliers.
    • Écris des paragraphes courts de 2 à 3 phrases, faciles à assimiler.

    Pour une meilleure clarté :

    • Opte pour les listes à puces.
    • Intègre des tableaux pour structurer tes informations.
    • Pense à ajouter des visuels parlants.

    En suivant ces étapes simples, tu obtiens une rédaction pertinente et attractive pour tes clients.

    éditeur classique de texte WordPress

    Bonus : 10 plugins WordPress indispensables pour ton blog !

     

    Tes plugins WordPress pour la sécurité

     

    WordFence

    Cette extension protège ton site contre les menaces en temps réel en proposant des fonctionnalités de pare-feu, de surveillance et de blocage des attaques malveillantes

     

    Updraft plus

    Updraft Plus enregistre des sauvegardes et permet de restaurer facilement ton site. Tu assures ainsi la sécurité de tes données.

    plugins WordPress Updraft et Wordfence

    Tes plugins WordPress pour ton SEO

     

    WP Rocket

    Ce plugin accélère ton site en optimisant le chargement des pages avec la mise en cache et la compression des fichiers.

    Yoast SEO

    Yoast SEO t’apporte des conseils SEO utiles pour améliorer le référencement de tes articles de blog.

    plugins WordPress WP Rocket et Yoast SEO

    Rank Math

    Rank Math est un tout-en-un SEO utile pour la gestion des mots-clés, l’optimisation et le suivi de performance de tes articles.

     

    Imagify

    Imagify compresse les images téléchargées dans la médiathèque WordPress sans compromettre leur qualité. Ton blog gagne ainsi en vitesse d’affichage.

     

    Redirection

    Comme son nom l’indique, ce plugin permet de mettre en place des redirections sur ton blog WordPress pour éviter les erreurs 404.

    Plugins WordPress Rank Math et imagify

    Les plugins WordPress spécifiques au blogging

     

    wpDiscuss

    wpDiscuz propose des fonctionnalités avancées de discussion et de personnalisation des commentaires. Il améliore l’interaction entre les visiteurs.

     

    Social Warfare

    Ce plugin facilite le partage de ton contenu sur les réseaux sociaux en ajoutant des boutons « partager ».

    Plugins WordPress wpdiscuss et Socialwarfare

    C’est déjà fini. Tu as vu, ce n’est pas la mer à boire. Maintenant, c’est à toi de créer ton propre blog WordPress en suivant cette feuille de route ! Tu vas pouvoir publier régulièrement des articles et te rendre visible. Bonne chance et à très vite sur la toile !

    Consultante SEO Toulouse Delphine Delibes

    Hello, moi c’est Delphine !

    Je t’aide à donner une seconde vie à ton blog pour attirer des clients tout en économisant des centaines d’euros en pub.

    ⭐⭐⭐⭐⭐

    32 avis sur Comeup & Google

    CHECKLIST : 49 points à cocher pour un article optimisé 🔓

    Donne une seconde vie à ton blog & attire des centaines de visiteurs grâce à ta CHECKLIST ULTIME !

    checklist article de blog seo gratuite
    checklist article blog SEO

    Ces autres articles pourraient t’intéresser 🌱

    référencer son blog