Sélectionner une page
écrire un article de blog efficace

10 règles d’or pour écrire un article de blog efficace

Écrire un article de blog efficace, c’est adopter une approche méthodique qui séduit à la fois ton lecteur et le moteur de recherche Google. C’est une danse différente de celle des livres. Car l’article de blog n’est pas un simple contenu d’information, mais un moyen de communication pour nourrir ta stratégie marketing.

Tu te lances dans l’écriture d’un billet de blog et tu te poses mille questions ? Ne bouge pas, je t’aide à démêler chaque nœud.

Explore les étapes clés, de l’idée de départ jusqu’à sa concrétisation. Apprends tous les secrets pour réaliser des titres accrocheurs et des introductions captivantes. Comprends comment faire progresser ta visibilité sur Google notamment en créant un contenu « evergreen » autour du bon mot-clé. Et obtiens une foule d’autres astuces et outils pour améliorer le fond comme la forme de ton texte.

Allez, vite ! Découvre étape par étape mes conseils pour rédiger comme un expert et séduire ton audience cible.

SOMMAIRE 

#1 Écrire un billet de blog efficace : les questions à se poser
#2 Trouver le mot-clé principal de son article
#3 Mener une recherche documentaire approfondie
#4 Écrire un article de blog avec les contraintes du web
#5 Écrire un article de blog rapidement : structurer pour bien rédiger
#6 Réussir son introduction et sa conclusion 
#7 Rédiger un article de blog avec ses mots-clés
#8 Les meilleurs outils de rédaction pour corriger son article
#9 Créer un article evergreen pour un trafic durable
#10 Encore une astuce : penser à la recherche vocale
Écrire mon blog pour le web, c’est renoncer au style ?

#1 Écrire un billet de blog efficace : les questions à se poser

Pour une idée de contenu qui va droit dans le mille, tu dois connaître ton but et ta cible.

 

Sais-tu précisément à qui tu t’adresses ?

 

Écris un article pour tes lecteurs

Ton blog s’adresse à une catégorie bien précise de lecteurs. Qui est le persona pour lequel tu rédiges ?

Tu manipules les codes de ton audience pour capter son attention, établir du lien, et pour qu’elle se sente concernée par tes lignes. Il peut être utile d’identifier plus minutieusement ton public visé en créant ton profil type de client idéal. Cette représentation fictive te donne toutes les clés pour écrire pour le web un contenu pertinent qui vise juste. Demande-toi quels sont ses envies, ses besoins ? Sur la toile, tu bénéficies d’un nombre limité de flèches à décocher en un temps réduit.

Déterminer, puis affiner ton « qui », c’est un excellent moyen de choisir la bonne ligne éditoriale, rédiger un titre accrocheur qui fait mouche. Mais le plus important : tu sais produire un contenu de qualité qui colle à l’intention de recherche de ta cible.

 

Apprends à écrire pour les moteurs de recherche

Malheureusement, la multitude de blogs sur internet possède un but identique. Tu peux avoir le meilleur des contenus, le défi est de te trouver dans la jungle de pages mises en ligne. Comment rédiger un article de blog, et faire la différence parmi les résultats de recherche ?

Tu peux faire d’une pierre deux coups et dans le même temps, retenir ton lecteur, en créant du lien, et de l’engagement. C’est ici que le SEO, ou référencement naturel entre en scène pour améliorer ton positionnement et ta visibilité. Écrire pour le web, c’est aussi composer pour les moteurs de recherche, dont Google représente l’écrasante majorité (93 %).

Pour cela, tu dois multiplier les bons signaux avec un contenu :

  • de qualité,
  • à valeur ajoutée,
  • optimisé.Il ne reste plus qu’à partager ton texte sur les réseaux sociaux pour qu’il obtienne des vues. Ces partages qui incitent au clic vont favoriser la remontée de ton article sur la page de résultats de Google.

Lire aussi : Comment fonctionne la recherche Google ?

 

Trouver des idées d’articles alignés sur ses objectifs

 

Élabore un contenu pour générer du trafic

Pour attirer un trafic qualifié, opte pour des mots-clés longue traîne pertinents. Intègre-les de manière fluide dans tes articles ainsi que dans les balises titre et image.

 

Deviens une source d’expertise et guider sa cible

Sois le premier à décrypter l’actu, les tendances, les débats, et les innovations. Pour propulser tes prospects dans ton parcours éducatif, sers-toi de formats percutants : FAQ, guides, et interviews d’experts, infographies, articles sous forme de listes, tutoriels. Deviens l’incontournable dans ton domaine.

 

Utilise ta plume pour convertir

L’idée ici est de produire des articles de blog pour rassurer et faire passer tes visiteurs de ton tunnel éducatif à ton entonnoir de vente (formulaire de prise de contact, newsletter, e-book, etc).

Les meilleurs modèles d’articles pour atteindre ce but : Les études de cas, les articles comparatifs, les guides d’utilisation de tes produits, les témoignages clients.

Lire aussi : 18 pistes pour des idées d’articles de blog de génie

#2 Trouver le mot-clé principal de ton article

Tu as ton idée d’article, maintenant reste à trouver le meilleur mot-clé principal à cibler sur ce sujet. C’est une étape cruciale pour amener ta cible sur ton site.

Pour te donner un maximum de chance de réussite, vise des mots-clés de longue traîne idéalement de 4 mots, avec un niveau de concurrence faible et un fort volume de recherche mensuel.

Voici quelques outils pour ton référencement naturel (SEO) à utiliser :

  • le plannificateur de mots-clé de Google Ads ;
  • l’extension Keyword Surfer ;
  • answer the public ;
  • Ubersuggest.

#3 Mener une recherche documentaire approfondie

C’est le moment de rechercher des sources fiables sur internet ou ailleurs pour appuyer le contenu de ton article. Une vérification à cette étape t’assure que les informations obtenues sont :

  • pertinentes et pratiques pour tes lecteurs ;
  • objectifs, officiels et véridiques.

L’erreur à éviter : utiliser les articles les mieux référencés sur le mot-clé visé.
Pourquoi ? Car ils ne sont pas de la dernière fraîcheur. Entre autres, tu peux être tenté de paraphraser et de faire une copie de ces contenus.

Comment trouver une documentation de qualité pour enrichir mon article de manière percutante ?

  1. Commence par interroger ton client : quelles sont ses attentes pour le contenu ? Connaît-il des sources en ligne fiables ?
  2. Explore les sites institutionnels pour garantir la validité légale de tes informations, tels que Infogouv, Légifrance, etc.
  3. Accède aux statistiques et chiffres pertinents grâce à des organismes renommés comme l’INSEE, l’OCDE, la Banque mondiale, etc.
  4. Consulte le site du créateur de la solution ou du service étudié (exemple : pour un article sur la création d’un blog WordPress, réfère-toi aux sources officielles WordPress).
  5. Analyse les sites d’entreprises d’audit spécialisées dans ta thématique.
  6. Pour des sujets liés à la santé ou au milieu scientifique : explore les sites de laboratoires, d’hôpitaux et les thèses d’étudiants.

#4 Écrire un article de blog avec les contraintes du web

Le persona prend en compte les caractéristiques de ton public cible. Mais la rédaction web, c’est aussi considérer certaines contraintes de ce visiteur.

Un visiteur pressé et exigeant

Seuls 27 % des internautes dépassent quatre minutes de temps de session sur un site internet (étude Databox). Il est donc capital de capter son attention dès les premières lignes.

La majorité du trafic provient d’une correspondance entre une demande sur le moteur de recherche et la pertinence de la réponse proposée. Le visiteur s’attend là à trouver directement les solutions à ses interrogations dans ton contenu.

Un support particulier

Les contraintes liées aux écrans modifient la lecture de l’internaute.

Les supports nomades (smartphone, tablette) favorisent la distraction et la multiplication des tâches accomplies en un même temps. Ajoute à cela la satisfaction du scrolling, et tu comprends aisément la difficulté de focaliser l’attention de ton public.

Va donc à l’essentiel et propose des visuels et des vidéos attrayantes à tes articles de blog pour un effet waouh.

L’étude Nielsen Norman pour améliorer sa rédaction web

Cette étude du groupe Nielsen Norman, réalisée sur deux périodes (2006-2013 et 2016-2019) prouve que les habitudes de lecture de l’utilisateur ne changent pas même si les évolutions technologiques sont rapides. Mais elles diffèrent catégoriquement de la lecture d’un manuscrit, par exemple. Si tu envisages tes descriptions à la Rudyard Kipling, je te suggère d’y prêter attention.

L’internaute ne lit pas, il scanne.

Sur une page web moyenne, les internautes ont le temps de lire tout au plus 28 % des mots lors d’une visite. 20 % des mots est le taux le plus fréquent.

 

En 2020, comme déjà annoncé en 1997, le Eyetracking confirme que le regard ne suit pas une trajectoire bien sage, mais rebondit, façon flipper, selon différents facteurs.

Seuls les contenus cadrés en tableau reçoivent une attention ligne par ligne.
 Note aussi que les utilisateurs passent plus de secondes sur les articles plus longs.

Source : https://www.nngroup.com/articles/how-little-do-users-read/

Ton lecteur est un papillon

Différents facteurs graduent son intérêt, comme :

  • sa motivation,
  • la précision de sa recherche,
  • son niveau de concentration,
  • ses caractéristiques personnelles.

Le F pattern : pour capter l’attention de ton audience, pense F !

zone chaudes de lecture web avec partern en F

Les lecteurs en ligne adoptent souvent le modèle du F-pattern lorsqu’ils parcourent du contenu. Leurs yeux se dirigent d’abord vers l’angle gauche de la page, effectuant un balayage horizontal initial. Ensuite, ils descendent pour une lecture horizontale plus ciblée. Enfin, un scroll vertical complète le motif en forme de F.

Pour exploiter pleinement cette tendance, maximise l’efficacité de tes articles :

  1. Place l’essentiel dans les deux premiers paragraphes.
  2. Travaille l’amorce de tes titres et mets-les en valeur.
  3. Commence les titres avec les mots clés pour une compréhension rapide.
  4. Mets en gras les termes importants.
  5. Utilise des puces et des chiffres pour structurer l’information.
  6. Rédige un texte utile et concis.
  7. Soigne les ancres de liens avec des mots évocateurs du contenu.

Ainsi, en comprenant et intégrant le F-pattern, tu optimises la captation de l’attention de tes lecteurs en ligne.

#5 Écrire un article de blog rapidement : structurer pour bien rédiger

Pour répondre aux observations sur le comportement de ton lecteur, ton contenu doit s’adapter, pour être trouvé, et pour retenir l’attention. Il doit intéresser et apporter un maximum de valeur ajoutée. Voilà pourquoi toutes les autorités en SEO mettent l’accent sur les méthodes pour écrire un article de blog de façon structurée.

Structure ton contenu

Ton public cible, ainsi que les robots de Google s’attardent sur les mises en valeur de ton contenu :

  • balises titres,
  • balise title,
  • sous-titres,
  • mise en forme de la rédaction (gras, italique, etc.).

Cette structure, que tu vas aérer, grâce à des espaces, des retours à la ligne, des retraits, et des interlignes, améliore la lisibilité et la clarté de ton contenu web. L’ajout de visuels et de tableaux apporte de la légèreté et favorise la compréhension.

Faire court et dans un style direct

De la même manière, les phrases alambiquées fatiguent.

Privilégie les énoncés courts, les formules actives, et l’absence de répétitions abusives.

Et si l’idée de mesurer tes mots et abréger tes phrases réduit ton enthousiasme à une peau de chagrin, garde en mémoire qu’un style succinct et clair n’entrave pas les traits d’humour. Ni encore de mettre du sentiment dans tes contenus.

Au contraire, écrire vite et bien, ce n’est pas un don ! C’est accessible à tous, avec quelques bonnes pratiques.

#6 Réussir son introduction et sa conclusion

Quand on sait que l’on a seulement 8 secondes pour faire bonne impression, on comprend toute la portée de soigner son introduction. Et la conclusion est tout aussi importante : certains utilisateurs font défiler la page pour consulter le résumé de fin avant de remonter sur l’article.

Comment rédiger une introduction captivante ?

La partie introductive de ton texte va te permettre d’atteindre plusieurs choses :

  • présente ton message,
  • susciter l’intérêt et le désir du lecteur,
  • proposer les solutions pratiques,
  • montrer ton expertise,
  • travailler l’accroche.

Pour réussir cette gymnastique et la rendre mémorable, il existe plusieurs pistes comme recourir à :

  • une citation,
  • une statistique,
  • une histoire anecdotique,
  • un fait méconnu.

Les 5W 2H et la pyramide inversée : un incontournable

Le contenu de ton introduction doit répondre très vite à 5 questions : les fameux 5 Why 2 How (5W 2 h) en anglais ou QQOQCPC traduit en français pour :

  1. Qui ?
  2. Quoi ?
  3. Où ?
  4. Quand ?
  5. Comment ?
  6. Combien ?
  7. Pourquoi ?

Le guide procuré par des 7 points te garantit de réaliser une approche complète et claire du contexte. C’est une technique très courante en rédaction web, empruntée au journalisme.

Ces 5 W 2 h ou QQOQCPC sont fréquemment jumelés à la méthode de la pyramide inversée ou pyramide de minto.

La structure de la pyramide inversée est une façon d’articuler son article en entonnoir : de l’information générale et essentielle à celle spécifique et accessoire.

L’introduction et les 2 premiers titres contiennent les 5 W 2 H. Le visiteur qui souhaite plus de détail peut les obtenir en poursuivant sa lecture.

Le teasing pour faire planer le mystère

Au contraire du 5 W 2 h, réaliser un teasing dans ton introduction va piquer la curiosité de ton lecteur en jouant la carte du suspens. C’est une autre façon d’introduire ton article.

Écrire une introduction copywritée : FAB, AIDA et PAS

Libère ton potentiel créatif avec une introduction captivante en utilisant les techniques infaillibles du copywriting : FAB, AIDA et PAS.

Si l’inspiration te fait défaut, plonge dans l’univers efficace de la méthode FAB. Présente les fonctionnalités, avantages et bénéfices de ton article de blog de manière percutante, créant ainsi un tableau vivant de ce qui attend le lecteur.

Attire l’attention de ton public avec la puissance d’AIDA : suscite l’Attention, éveille l’Intérêt, stimule le Désir et incite à l’Action. Cette approche éprouvée garantit que chaque mot compte, créant un impact durable dès les premières lignes.

Explore ensuite la stratégie de copywriting PAS pour un impact maximal. Identifie le Problème, suscite l’Agitation pour en accentuer l’importance, puis offre la Solution de manière convaincante. C’est une formule puissante pour engager le lecteur et le conduire naturellement vers la prochaine étape.

Conclure en beauté

Conclure ton texte de manière épique pour inciter vivement ton lecteur à l’action représente le défi ultime de cet exercice. À ce stade, tu te demandes sûrement : « Que devrait contenir la conclusion de mon article de blog ? »

Afin de faire de ta conclusion un véritable triomphe, cette section doit :
• récapituler les points essentiels et les solutions apportées,
• exprimer clairement l’élément principal de l’article,
• intégrer un appel à l’action (call to action).

En suivant ces directives, ta conclusion deviendra une invitation puissante à passer à l’action.

#7 Rédiger un article de blog avec ses mots-clés

Créer un blog d’entreprise, c’est pas juste pour faire joli, c’est aussi pour attirer du monde de qualité sur ton site. Et pour y arriver, il ne faut pas seulement écrire du contenu comme ça. L’idéal ? Réaliser un travail d’optimisation SEO et sémantique propre et détaillé. Et mettre en relation tes articles entre-eux.

Optimiser pour la recherche : la base du SEO

Les mots-clés sont le leitmotiv du référencement naturel. Avec la multiplication des publications sur la toile, la concurrence est rude. La bataille du SEO donne lieu à beaucoup de théories sur les bons mots-clés. Mais s’il existait une solution unique, tout le monde l’utiliserait.

C’est un savant mélange de technique et de créativité qui fait la réussite de ton article.

Envisage ton mot-clé principal comme la formule que taperait un internaute pour trouver à coup sûr ton article. Écrire pour le web signifie rédiger des articles et en extraire le mot-clé principal. La clé de ton article, en somme. À ce mot-clé principal, ajoute d’autres mots-clés secondaires, intimement liés dans le sujet que tu développes. Et intègre ces mots-clés aux places stratégiques dans ton contenu (titres, sous-titres, corps du texte, meta description)

Écrire avec l’évolution des mots-clés

Longue traîne et champ sémantique : ton essentiel !

Affiner sa rédaction en tenant compte de l’évolution des mots-clés s’avère être un défi stratégique essentiel. À mesure que les utilisateurs explorent un sujet en ligne, l’utilisation répétée du mot-clé principal le propulse naturellement vers une compétitivité accrue, rendant son accès plus exigeant. C’est ici que l’exploration minutieuse des mots-clés de longue traîne revêt une importance cruciale, offrant une opportunité stratégique de se positionner et d’accroître les chances d’atteindre la première page des résultats de recherche.

La spécialisation de ton article de blog joue un rôle déterminant : plus il est ciblé, plus le mot-clé associé doit être précis. Prenons l’exemple du terme « Agrandir sa maison », qui gagne en valeur lorsqu’il est enrichi de nuances spécifiques, telles que « Agrandir sa maison avec une extension en container ». Cette approche permet non seulement de préciser ta niche, mais également de diriger de manière ciblée ta flèche web vers ton public cible.

Pour maximiser l’impact SEO de ton article, voici quelques stratégies :

  • Élargis le champ sémantique et lexical de ta requête, facilitant ainsi la compréhension rapide du contexte par les moteurs de recherche tels que Google.
  • Utilise la balise « strong » de manière judicieuse pour renforcer certains mots-clés, créant ainsi une piste claire et distincte au sein de ton contenu.

En intégrant astucieusement ces conseils, ton article laissera une empreinte distinctive, solidement associée au mot-clé visé, renforçant ainsi son impact sur le référencement et l’engagement de ton audience.

Avec un calendrier éditorial, c’est mieux

Pour améliorer la visibilité de ton article dans les résultats de recherche,  établir un calendrier éditorial s’avère essentiel pour structurer un ensemble cohérent de mots-clés complémentaires au sein de ton blog. Cette approche planifiée offre également l’avantage de générer des idées d’articles sur une période prolongée, garantissant la pérennité de la pertinence de ton contenu.

Un maillage solide : la dernière pièce de ton puzzle

Au fur et à mesure de la création de ton contenu, veille à établir des liens entre tes nouvelles publications et les anciennes. Cette pratique de maillage interne contribuera significativement à renforcer l’autorité de chaque page de ton blog.

Mais ce n’est pas tout, en tissant des connexions entre tes articles, tu favorises une navigation optimale de tes visiteurs (humains et robots) et tu renforces la cohérence globale de ton univers éditorial. Alors, pourquoi s’en priver ?

#8 Les meilleurs outils de rédaction pour corriger son texte

Rien ne sape aussi efficacement ta crédibilité que des articles truffés de coquilles. Ces bourdes non seulement nuisent à la lisibilité, mais elles ébranlent également tous les efforts que tu as déployés. Elles projettent une image de désorganisation, de manque de sérieux, voire de non-professionnalisme. Si ton objectif était d’être perçu comme un expert, c’est un désastre.

Heureusement, des solutions simples et abordables peuvent changer la donne. Voici quelques outils de rédaction que j’utilise pour peaufiner mes textes :

  • Antidote
  • Merci App
  • Cordial

Ces solutions, conviviales et accessibles, sont efficaces pour repérer diverses erreurs dans ton article, telles que :

  • Les répétitions,
  • Les phrases excessivement longues,
  • Les termes faibles nécessitant remplacement,
  • Les erreurs d’orthographe,
  • Les fautes de syntaxe.

    Cours les essayer, tu m’en diras des nouvelles !

    #9 Créer des articles evergreen pour un trafic durable

    Penchons-nous maintenant sur les articles de blog evergreen, un sujet qui mérite toute notre attention. À la clé, un travail qui continue à rapporter d’année en année. Je t’explique.

    Qu’est-ce qu’un article evergreen ? L’article de blog evergreen est un contenu pilier qui est intemporel. Contrairement aux articles d’actualités ou sur les tendances qui sont éphémères, le contenu evergreen conserve sa pertinence au fil des ans.

    Bilan ? Il t’assure une visibilité et une présence stable et durable sur internet.

    Comment le reconnaître ?

    • il répond à une problématique permanente de ta cible,
    • il se positionne sur des mots-clés éternels et construit une structure SEO solide,
    • il n’intègre aucune date spécifique.

    #10 Encore une astuce : penser à la recherche vocale

    Une tendance qui se pérennise chez l’utilisateur

    Avec le développement des assistants vocaux, écrire pour le web devient un challenge. Pour y répondre, les contenus bénéficient de points bonus lorsqu’ils reprennent les codes valables pour le fameux « Dis, Siri… ».

    Selon une étude, 72 % des Français ont déjà posé des questions à leur assistant vocal, ou aimeraient le faire. (3e édition de l’observatoire sur les tendances du marché de la commande vocale, des assistants vocaux et de l’utilisation du QR code avec La Poste Solutions Business, juin 2022).

    Comment faire dans mon billet de blog ?

    Écrire un article de blog, en tenant compte des recherches vocales, c’est plutôt facile, finalement.

    Des questions directes suivies de leur réponse contribuent à des signaux forts pour se faire repérer par un moteur de recherche. De la même façon, une foire aux questions en fin de billet de blog est une excellente initiative.

    Quel intérêt pour mon site ? Devenir une référence, tout simplement.

    Rédiger mon blog pour le web, c’est renoncer au style ?

    Absolument pas. Il suffit de prendre ces quelques réflexes, de relire ses contenus en se posant des questions. On peut écrire un blog, vivant et attractif, en tenant compte de son SEO.

    • Est-ce que le mot-clé principal est intégré avec naturel ?
    • Mes phrases sont-elles trop longues ?
    • Mes titres sont-ils accrocheurs ?
    • Le contenu est-il fluide, clair, aéré et lisible ?
    • Est-ce que j’utilise des moyens de créer du lien avec mon client idéal ? (questions, appel aux émotions, etc.)
    • Est-ce que je l’incite à l’action pour qu’il revienne ? (inscription newsletter, commentaires, articles liés, etc.)

    Écrire pour le web, nécessite parfois de détricoter des réflexes littéraires, ou adopter de nouvelles habitudes. Très vite, tu ne pourras plus rédiger autrement. Tes contenus te sembleront bien plus riches, concentrés sur les attentes de ton public cible.

    Alors, quel est le sujet de ton prochain billet, et comment envisages-tu d’écrire ton article de blog ?

    Consultante SEO Toulouse Delphine Delibes

    Hello, moi c’est Delphine !

    Je t’aide à donner une seconde vie à ton blog pour attirer des clients tout en économisant des centaines d’euros en pub.

    ⭐⭐⭐⭐⭐

    32 avis sur Comeup & Google

    CHECKLIST : 49 points à cocher pour un article optimisé 🔓

    Donne une seconde vie à ton blog & attire des centaines de visiteurs grâce à ta CHECKLIST ULTIME !

    checklist article de blog seo gratuite
    checklist article blog SEO

    Ces autres articles pourraient t’intéresser 🌱

    mots-clés longue traîne SEO